Des questions?


1. Quel est le coût d’une intervention bariatrique ?
A partir du moment où vous remplissez les critères de sélection et que votre dossier est approuvé en concertation pluridisciplinaire, l’intervention est prise en charge par l’INAMI comme n’importe quelle autre intervention.


2. Mon assurance ou ma mutuelle prend elle en charge les frais inhérents au matériel utilisé lors de cette intervention ?
Après intervention de l’INAMI et de la mutuelle, il reste un montant d’environ 1000 euros pour le matériel.
Si vous êtes affilié auprès d’une compagnie d’assurance, ce montant est pris en charge par cette compagnie à partir du moment où vous remplissez les critères de sélection  établis par l’INAMI.
De toute façon, si vous ne remplissez pas ces critères vous ne serez pas opéré.
Si vous ne possédez pas d’assurance complémentaire, ces 1000 euros complémentaires seront pris en charge par l’assurance de votre mutuelle, si vous en avez souscrit une.


3. Quelle est la durée du séjour hospitalier ?
Cette durée  peut varier en fonction de la technique opératoire.
Si vous optez pour une gastroplastie par anneau, la durée moyenne est de 24 à 48 heures.
En cas de sleeve gastrectomie, le séjour hospitalier varie de 2 à 3 jours.
En cas de by-pass, la durée moyenne peut être de 3 jours ou plus en fonction de vos antécédents chirurgicaux (s’il s’agit d’une 2ème ou 3ème intervention bariatrique)
Avant votre sortie, un OED (radiographie) de contrôle sera réalisé.


4. Dans quel délai peut-on envisager une grossesse après une chirurgie bariatrique ?
Si vous avez opté pour une gastroplastie par anneau en silicone, cela n’a pas d’importance, car à tout moment, on peut desserrer complètement cet anneau sans réaliser de radiographie.
Cet anneau étant desserré, vous ne présentez pas plus de risque qu’une autre personne, puisque l’effet gastroplastie n’intervient plus.
Dans le cadre d’une sleeve gastrectomie, ou d’un by-pass gastrique, il est formellement déconseillé d’envisager une grossesse durant la 1ère année suivant l’intervention. D’une part à cause de l’état de fatigue plus marqué et d’autre part à cause des risques de carence vitaminique.

5. Dois-je changer mon moyen de contraception ?
Dans le cadre de la gastroplastie par anneau et de la sleeve gastrectomie, vous pouvez poursuivre la prise de la pilule contraceptive, puisqu’il n’existe aucune malabsorption.
Par contre, dans le cadre d’un by-pass gastrique, il est vivement conseillé d’éviter la prise d’une pilule contraceptive car la résorption de celle-ci est assez aléatoire.
Vous devez donc discuter avec votre gynécologue d’un autre moyen de contraception.

6. A partir de quand puis je reprendre des activités physiques ?
Il est recommandé de ne pas réaliser d’effort physique soutenu pendant une période minimale de 4 semaines. Par contre, la marche est autorisée dès le soir même de l’intervention, voire le lendemain.
Durant le 1er mois postopératoire, la mobilisation est indispensable afin d’éviter tout problème de thrombophlébite, même si vous recevez à ce moment des injections pour la prévention de celle-ci.

7. Qu’en est-il de la durée d’incapacité de travail ?
Celle-ci varie en fonction de la technique utilisée.
Encore une fois, s’il s’agit d’un travail de force, l’incapacité sera de minimum 4 semaines.
Si ce n’est pas le cas, après une gastroplastie par anneau, la reprise des activités professionnelles est possible après 2 semaines.
En cas de sleeve gastrectomie ou de by-pass, cela déprendra de vos difficultés à vous alimenter et de l’état de fatigue que vous allez ressentir.

8. Quelle est la perte de poids escomptée ?
Ce ne sont pas des interventions à visée esthétique.
Le but de ces interventions bariatriques est de perdre 70 à 80 % de l’excès pondéral et ce dans un intervalle de 6 à 12 mois.

9. Mon opération est-elle réversible ?
Cela dépend encore un fois de la technique choisie.
Il est clair qu’en cas de gastroplastie par anneau, celui-ci peut être ôté en cas de complication ou si le patient ne le supporte pas.
En cas de sleeve gastrectomie, celle-ci est évidemment irréversible, puisque l’on enlève les 3/4 de l’estomac.
La seule possibilité est de convertir cette intervention en by-pass gastrique ou en switch duodénal, si l’on assistait à une dilatation du manchon de la sleeve gastrectomie, ce qui engendrerait une reprise pondérale.
En cas de by-pass gastrique, il est possible d’envisager une réversibilité de l’intervention, mais ceci nécessiterait une intervention encore plus agressive…

10. Quelles sont les difficultés rencontrées lors de la réalimentation après une chirurgie bariatrique ?
Après une gastroplastie par anneau, cette réalimentation est aisée, puisqu’au départ, l’anneau n’est pas serré et n’engendre pas de difficulté pour vous alimenter.  Ce n’est qu’au fil des réglages successifs de façon à obtenir une satiété correcte que les conseils de la diététicienne vous aideront dans votre choix alimentaire.
En cas de sleeve gastrectomie, vu l’importance du phénomène inflammatoire dans les semaines qui suivent l’intervention, il est recommandé d’avoir recours à une alimentation purement liquide les 1ère semaines, ensuite moulue et ensuite avoir recours à une alimentation fractionnée.
En cas de by-pass gastrique, on peut assez rapidement avoir recours à une alimentation variée, en fonction de l’état inflammatoire des sutures, qui est très variable d’une personne à l’autre.

11. Y a-t’il des aliments à proscrire après une chirurgie bariatrique ?
Les boissons pétillantes sont strictement interdites qu’elle que soit la technique. D’une part à cause des calories contenues dans la majorité de ces boissons, et d’autre part l’effet pétillant engendre soit une dilatation du petit estomac  en cas de gastroplastie par anneau, soit une dilatation du manchon de la sleeve gastrectomie ou des sutures dans le by-pass gastrique, ce qui entraine une perte de la satiété avec le temps et donc un reprise pondérale.
Les fruits et crudités sont vivement déconseillés durant le 1èr  mois après une sleeve gastrectomie ou un by-pass gastrique. Par après,  vous devrez adapter votre alimentation en fonction des conseils de la diététicienne, surtout en ce qui concerne la cuisson de certains aliments.

12. Y a-t’il des médicaments à éviter après une chirurgie bariatrique ?
Quelle que soit la technique chirurgicale utilisée, la prise d’Aspirine et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens est déconseillée.
En cas de by-pass gastrique, la posologie de certains médicaments doit être réévaluée (certains d’entre eux, n’étant que partiellement résorbés).

13. Que faire en cas de vomissements ou de dysphagie (difficulté d’alimentation)?
Si vous vomissez plus de 24 heures ou si vous éprouvez de plus en plus de difficultés pour vous alimenter, vous devez contacter votre chirurgien ou Mme Laminne l’infirmière coordinatrice.  Ils vous orienteront vers le service de radiologie, d’endoscopie ou le chirurgien en fonction de vos plaintes.
En cas de gastroplastie, il est impératif de réaliser un OED (radiographie) et de desserrer l’anneau de façon à passer le cap.
Il s’agit le plus souvent d’un épisode d’impaction alimentaire juste au-dessus de l’anneau, ce qui entraine un état inflammatoire local, responsable de vos vomissements.
En cas de sleeve ou de by-pass, une radiographie sera également réalisée de façon à exclure tout problème de rétrécissement au niveau des sutures.
Il faudra parfois avoir recours à une gastroscopie en cas d’impaction d’aliments au niveau de la sleeve gastrectomie ou au-dessus de la suture supérieure dans le cadre du by-pass.

14. Faut-il prendre des suppléments vitaminiques ?
Pour des interventions de restriction volumique comme la gastroplastie par anneau ou la sleeve gastrectomie, si vous avez recours à une alimentation variée, normalement, il n’apparait pas de carence.
Une perte de cheveux ou des ongles cassants peuvent apparaitre en cas de déficit en protéine, notamment chez les personnes qui ne mangent pas suffisamment de viande ou de poisson.
En cas de sleeve gastrectomie, même si vous avez recours à une alimentation variée, il apparait parfois à moyen et long terme des carences en fer et vitamines B12 qui seront alors suppléées lorsque vous réaliserez votre prise de sang de contrôle.
En cas de by-pass gastrique, les suppléments vitaminiques (fer, vitamine B, vitamine  B12, acide folique) seront indispensables et ce à vie.  Même si les différentes prises de sang de contrôle montrent à un moment donné une normalisation de ses vitamines.

15. Quand peut-on recourir à la chirurgie plastique ?
Il faut d’une part que vous ayez atteint la perte de poids escomptée et d’autre part que  ce poids soit stabilisé durant un période minimale de 4 à 6 mois.

Publicités